19 mai 2007

Cas d'ecole

Apres la fameuse question de strategie en marketing entre les lames ou le rasoir, voici un autre cas d'ecole interessant pose aux compagnies aeriennes Americaines.

Je vous demande de me donner votre choix en commentaire et, si possible mais pas obligatoire, de l'argumenter. Ne soyez pas timides, comme explique ci-dessous, deux CEO de compagnies majeures s'opposent sur la meilleure solution. La meme question est postee sur la version US de ce blog, The eMini Blog.

Enonce:
En 2006, la forte demande a pousse les compagnies aeriennes US a augmenter leurs offres: plus de vols, plus de sieges. La progression du marche actuel est certes la, mais moins forte qu'anticipee.
Deux strategies s'opposent:
AA (American Airlines) pense que le nombre de vols doit etre reduit et que le nombre de sieges par avion doit augmenter pour baisser les prix et booster la demande. (rappel: la plupart des avions peuvent facilement se "reconfigurer" pour augmenter le nombre de rangees)
Southwest Airlines pense au contraire que le service doit rester le meme, que les vols ne doivent pas diminuer et que les places par avion restent inchangees.

Si vous etiez CEO d'une compagnie aerienne, quelle strategie choisiriez-vous et pourquoi?

5 Comments:

Anonymous Julien said...

Vue ma carrure, je ne réduirais certainement pas la place dans les avions...

Pour autant, je pense qu'ils doivent booster la croissance, et cela doit se faire par l'ajout de services, dans les avions, mais aussi dans les aéroports. En vrac : Internet dans l'avion (on n'était pas si loi, puis c'est reoarti en arrière), amélioration des services de restauration, amélioration des "checkpoints" sécurité, gestion du bruit dans les avions, ...

Je ne suis pas sûr que de réduire le nombre de vols "identiques" (même origine et destination) soit génant pour la demande, mais il ne fut surtout pas supprimer les vols des "petites" villes vers les grosses villes qui acheminent littérallement vers les vols plus longs.

Enfin, si on souhaite augmenter le nombre de place sur les vols courts, pourquoi ne pas supprimer les classes sur ces vols car la VA est souvent limitée au siege pour moins de 3 heures, non?

8:57 AM  
Blogger Joel said...

Pour ma part, j'opte pour l'Option AA.

Postif pour la bottom line, et deplus il faut penser au global warming. Donc AA peut spiner son choix pour une respect de l'environement. - de vols, et + de passagers par vol = reduction de l'impact C02 par passager. Au bout de la journée, la plus part des voyageurs AA choissent oneworld pour conserver leur Status elite AAdvantage (Gold, Plat, Exec Plat), et accumuler leurs Miles. Ils sont peu sensibles aux autres facteurs.

Par contre sur un sujet connexe, je pense que les airports devrait instaurer une surcharge de 50US/Eur pour toute personne qui fait sonner le portique de securité. Et ce afin des reduire les queues au checkpoint, et par la meme occasion reduire les taxes d'Aeroport.

10:26 AM  
Anonymous Samir said...

Bonjour Freddy,

Je soutiendrais la thèse de Southwest, car augmenter le nombre de sièges (et donc le nombre de passagers) dans un avion, revidnrait à dire augmenter le nombre d'hotesses (car la norme est de 1 hotesse pour 50 passagers au max), aussi, la charge de travail du personnel au sol (enregistrement, bagagistes, accompagnateurs) augmentera pour un même vol. Donc, la masse salariale induite ne peut pas vraiment être absorbée par le gain espéré. De plus, la qualité de service risque d'être fortement impactée de façon négative, d'où perte de clients.

6:06 PM  
Blogger Loïc said...

Sans aucune étude (type de clientèle, destination, étude de faisabilité et de cout) pour s'orienter, pas facile.

Malgré tout, je resterais sur la solution de : plus d'avions, moins de sièges.

Pourquoi?
- Pas de coût de modification et de mise en place de la nouvelle solution.
- Si le marché repart comme prévu, on est bien.
- La clientèle qui rapporte, c'est la clientèle d'affaire... or celle-ci préfère avoir plus d'avions plus souvents... dc une bonne équipe commerciale et on peut récupérer des pdm au concurrents.
- ...

3:46 PM  
Blogger Freddy Mini said...

merci pour vos reponses.

J'ai fait un AR SF/NY/SF la semaine derniere sur jetBlue dont le point de differentiation est d'espacer les sieges pour plus de place pour les jambes et d'offrir la tele satellite. Une sorte Business Class pour le siege et coach pour le prix et le service. J'ai adore et depuis fait la publicite pour jetBlue autour de moi. Personnellement, le point ici est entre prix et valeur.
Se battre sur le prix, defocus du service et donc de la valeur ajoutee. En fait, le cas des places d'avion est un cas typique de demographie. JetBlue permet d'ouvrir son laptop et travailler. Donc attire une clientele de Business qui ne veut pas de la 1st class (pas de business dans le vol domestique). Cette population n'est pas a qq dollars pres. C'est la que ce trouve la marge.
En d'autres termes, la clientele Business apprecie l'espace des sieges, la tele et la frequence des vols pour rester le plus possible chez soi. Cette clientele sera sensible aux Frequent Flyer Mileage, donc au marketing Direct. Les vacanciers veulent le moins cher et n'ont aucune fidelite a la marque.
En conclusion, je pense que le point du marketer est de vendre de la valeur, et non un prix. La valeur est differentiante, propagante et long terme. Le prix est un coup, sans lendemain :-)

N'hesitez pas a arguer... on est la pour cela ;-)

10:29 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

web counter