04 novembre 2005

Ajax, rafraichisseur de fenêtres depuis le siècle dernier

Avec les pages d'accueil personnalisées de Google et Windows Live, anciennement appelé Start.com, la navigation par bloc qui se "drag and drop", qui s'expand and collapse" et qui se rafraichissent seuls sans remettre à jour toute la page va devenir sinon une norme, au moins une belle démonstration de ce qui est pour moi le "Web 2.0" : un nouveau niveau de granularité de l'information. Je reviendrai plus tard sur ce point.

Mais d'où sort Ajax et que fait il exactement dans tout cela?

Et bien pas grand chose, et pas ce qui est le plus visible en tous cas. Et il n'est pas nouveau du tout.

Le drag and drop et l'expand and collpase, c'est du DHTML, disponible, solidement, depuis Internet Explorer 5.0.

Ajax, lui, ne fait que le rafraichissement dans une fenêtre sans rafraichir toute la page. Ce qui est crucial dans un fonctionnement par bloc bien entendu.

Et Ajax utilise des fonctions disponibles depuis 1999 dans toutes les versions de Internet Explorer depuis la 5.0 et en particulier celle-ci : XMLHTTP (article pour technophiles ici)

La compabilité croissante entre IE et Firefox permet à des gros sites d'utiliser cette fonction et bien sûr la granularité de l'information, notamment avec les fils RSS qui demandent un rafraichissement local dans la page font ressortir seulement maintenant ce potentiel jusque là fort discret !

Comme quoi les marketeurs et les techniciens devraient se parler plus souvent :-)

5 Comments:

Anonymous Sébastien S. said...

ce genre de page va se généraliser, il est trés probable que d'ici quelques mois il sera inconcevable de ne pas réaliser son site à la mode 2.0, on ne peut rien faire contre la mode.

Technophile de formation, j'attire l'attention sur le fait que les pages web 2.0 ne sont pas des pages Internet à proprement parlé, c'est à dire qu'il y a énormément de 'code' hébergé sur le client, à contrario de contenu 'texte': ce qui veut dire qu'avec les navigateurs actuels, il est trés facile de 'piller' le travail des dévelopeurs web, ce qui n'était pas le cas pour les sites 1.0... De quoi freiner un peu l'ardeur des start-up qui vont investir dans la R&D dans ce domaine, en pure perte.

Que dire de Flash, qui existe depuis des années et qui permet de réaliser des applications web autrement plus intéressantes qu'Ajax? Pour ma part je milite pour:
- une nouvelle génération de navigateur, supportant de base les technos Ajax (qui serait du coup plus performantes) et d'autres technologies qui permettrait d'intéragir avec le bureau de l'utilisateur (faire glisser un document pour le télécharger dans son bureau virtuel, par exemple)
- une installation de Flash en standard dans ces navigateurs, pour des applications web multimédia de qualité.

10:46 AM  
Anonymous tderouet said...

Exact ! Ajax = Asynchronous JavaScript + XML

Certaines mauvaises langues aimeront mettre en avant qu'Ajax arma une quarantaine de vaisseaux et lutta vaillamment, quoique avec cruauté, contre les Troyens.

La meilleure démonstration d'Ajax : Google Suggest et GMail. Avec Ajax on est capable de charger des données de manière asynchrone sans devoir recharger une page. Conséquence immédiate : ça ressemble à une véritable application, du moins ça réagit aussi vite !

C'est ainsi que naissent aussi les modes ! Mais on ne m'empêchera pas de penser qu'en dénommant ainsi cette technique on a donné le rôle des troyens à Microsoft ;-)

10:49 AM  
Blogger Freddy Mini said...

Sebastien, merci pour ton post.
Flash est un souci pour le référencement et la vitesse d'exécution, la prochaine version de AllMusicBox le supprime au profit d'Ajax... (encore un indice :-))

Quand au drag and drop en dehors du navigateur, c'est possible à partir du moment où l'aplication réceptrice sait gérer le drag and drop... là aussi, la prochaine version de AllMusicBox apporte une solution dans cette direction...

C'est pour bientôt. Freddy

10:34 PM  
Blogger Freddy Mini said...

Thierry, continue tes commentaires érudits. J'adore.
Je ne suis pas sur de comprendre le rapport entre Ajax et les troyens, même si je suis d'accord avec toi sur le role de Microsoft.
Ceci dit, l'histoire peut ne pas se répéter. Microsoft m'a très souvent surpris...

Freddy

10:37 PM  
Anonymous Anonyme said...

Fred > Pas sur de comprendre ? Ajax est aussi un probleme pour le referencement a mon sens - regarde la source de pages tres "ajaxifiées" tu verras qu'il n'y a aucun contenu !

3:10 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

web counter