09 novembre 2005

Google comme instrument politique


Une dimension inattendue des émeutes actuelles en France est une nouvelle utilisation des liens sponsorisés de Google.

Tapez "banlieue" dans les pages Francophones de Google et vous obtiendrez les liens sponsorisés ci-à gauche.


Cela amène, au moins, 2 réflexions :

1. L'utilisation d'un fait de société peut-il être repris à des fins publicitaires ?
Pourquoi n'a-t-on pas encore vu de publicité dans "Le Monde" à coté des articles sur les émeutes pour un parti politique ou un hebdomadaire ? Aurions nous jugé cela choquant ?

2. La nature même d'enchères, donc de visibilité liée directement à l'argent, est-elle Républicaine?

Personnellement, je n'ai pas aucun problème avec la première question. Ce qui est publique au terme de l'information, est publique au terme de la communication en général, donc de la publicité. Après tout, "banlieue" est un terme comme un autre et il serait, à mes yeux, vain d'entrer dans un débat sur le prix de l'enchère du mot "crédit" (le mot le plus cher avec souvent plus de 2€ le clic!) et les mesures de protection de surendettement par exemple.

Par contre, j'ai un problème avec le deuxième. En effet, l'UMP est en première place, donc à payer plus cher que le Nouvel Observateur. Sachant que Google n'accepte que 8 positions dans les liens sponsorisés, peut on accepter que les petits partis ne puissent être affichés ? Quand on sait que le taux de clics est divisé par 5 entre la première et la cinquième position, peut on accepter que les plus riches soient toujours les plus visibles?
Les partis politiques sont libres de leur marketing mix, mais ne devrait on pas avoir un prix fixe et identique payé par ces partis politique de manière à guarantir la même chance d'être vu. Ce principe est identique à celui des panneaux électoraux où l'ordre est tiré au sort et la visibilité strictement identique.

Qu'en pensez-vous?

4 Comments:

Anonymous Jeremie Berrebi said...

Euh...Parties riches ? J'ai connu un particulier qui achetait des Adwords pour augmenter le trafic de sa page Perso. 5 centimes ou même 30 centimes au clic coûte bien moins cher qu'une campagne 4*3 dans Paris. Nous avons le même probleme d'ailleurs pour ce genre de campagnes qui sont inaccessibles à des petits partis...c'est différent pour les panneaux électoraux..tu as raison mais je n'ai jamais voté pour quelqu'un grâce à ce genre de panneau :-) Toi si ?

De plus, si les autres partis ont réellement quelque chose d'intéressant et d'innovant à dire (euh pour l'instant, je n'ai rien entendu de ce genre), ils n'ont pas besoin d'acheter de pub pour se faire entendre.

Le "Buzz" pourra faire l'affaire comme cela se passe aux US où des miliers de bloggueurs soutiennent des partis et des hommes politiques.

Conclusion, aucune différence d'avec les campagnes de promo offline.

9:46 AM  
Blogger Freddy Mini said...

Jérémie, il y a forcèment une différence puisque le nombre de adwords est limité à 8 et que les premières places se mettent aux enchères.
Maintenant, soit on pense que la politique se vend par la qualité du produit sans marketing (hum, hum :-)), soit on pense que le marketing a une influence (Generation Mitterand, la force tranquille, etc...) et la, l'interet du marketing mix et du media planning devient important.
Imagine que les 4*3 et les pages du Monde aux enchères? :-)

10:21 AM  
Blogger BiG said...

La politique requiert aujourd'hui l'utilisation de techniques marketing pointues. On sait tous qu'une petite phrase, un petit mot genre "racaille" à plus d'influence qu'un long discours.

Brice Hortefeu qui aujourd'hui fait partie du gouvernement est l'un des grands spécialistes de ces mots qui font de l'effet. Un Pchiiiit parfois suffit pour séduire ! Mitterrand a été le premier en son temps à maitriser ce marketing politique. Fabius s'y casse aujourd'hui les dents. C'est la preuve que le marketing ne fonctionne qu'à la condition expresse d'avoir de la crédibilité et être un minimum sincère.

Moi je ne suis pas choqué par l'achat de liens sponsorisés par l'UMP. D'ailleurs si tu tappes "racaille" dans Google le premier lien sponsorisé qui apparait c'est celui d'un vendeur de tee shirt parodiques du Partichaut Chialiste !

Le Web occupe aujourd'hui une place de plus prépondérante dans la vie sociale des individus. Et son intéractivité fait que celà n'a plus rien à voir avec un média papier traditionnel. C'est là où je me permettrais de contrarier cordialement Jeremie. C'est le rêve de tous que d'acheter de l'espace publicitaire en fonction d'un contexte donné. Et sur le papier c'est impossible !

C'est vrai que sur le papier faire coincider du contenu avec de la pub et c'est l'émeute garantie ! Si je porte une casquette de rédacteur en chef je suis obligé de m'en émouvoir. Et tu sais Freddy que sur ce point c'est parfois plus une obligation professionnelle qu'une croyance personnelle. A défaut d'être sincère parfois il faut être crédible ;-)

En revanche si je prends la casquette d'un annonceur alors là je suis aux anges. Sur Internet personne n'a son mot à dire. Après tout il est logique que l'UMP ou d'autres partis politiques donnent leur avis sur ce qui se passe dans la banlieue.

C'est donc oui une vraie révolution. Et d'ici à 2007 nous aurons d'autres surprises. Et ne croyons surtout pas que nous ne votons pas en fonction de la publicité faite autour d'un homme politique. Car aujourd'hui faire de la politique c'est du savoir faire et de faire savoir. Sans relai dans les médias l'action politique ne sert à rien !

10:26 AM  
Anonymous Jeremie Berrebi said...

Mais non, Big, tu ne me contraries pas du tout..

Bien au contraire ! Ce genre de campagne est excellente....J'en ai parlé sur mon blog dès les premières heures de celle-ci d'ailleurs en trouvant l'idée excellente.

Je disais juste vis à vis du Post de Freddy que ce n'était pas plus choquant d'acheter de l'espace aux encheres que des 4*3.

Freddy, pour le nombre de Adwords limité à 8, ça suffit largement aux US avec leurs 2 partis :-)

Si le marketing a une influence, alors le fait de trouver de l'argent pour créer ces campagnes fait partie aussi des choses qu'un parti doit savoir faire. Si un parti ne sait pas trouver de sous pour gérer quelques adwords, nous n'avons pas trop intérêt à lui filer les clés de la France....

12:25 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

web counter