25 novembre 2005

Ray Ozzie : Act 1 : SSE

Notes (Ray) + RRS = SSE

Microsoft est une formidable machine dont l'intelligence ne doit jamais être sous-estimée.
Revenons un peu en arrière : Microsoft croyait contenue la bataille du Web après sa victoire pour la lecture du Web contre Netscape. Seulement voilà, la lecture ne suffit pas, c'est le trafic qui compte et le trafic commence par la recherche. Et là, Microsoft rencontre Google. Il se bat au quotidien, mais regarde la prochaine étape : Web 2.0 et les services. En d'autres termes, être plus granulaire pour être partout. Ne plus raisonner à la page, mais à l'objet de la page, qu'il soit texte, image, film, micro-application...

Il faut donc sortir de la page et sortir du PC. En d'autres termes : Prendre rapidement et pacifiquement pour ne pas perdre de temps en disputes et revendications : des positions fortes en RSS et dans votre salon (avant de s'intéresser à votre auto...)

Pour le salon il suffit de lire ou d'essayer une XboX 360 pour comprendre très rapidement que le jeu est un formidale Cheval de Troie pour prendre possession de votre musique, vos films et vos photos, bref, de votre home-entertainment. De vous.

Le RSS est quant à lui : universellement adopté mais limité à une publication d'éditeur à récepteur. Il va rapidement être riche avec des images, des films, etc... Il a déjà de la publicité, (merci Google), mais il ne va que dans un sens.

Le problème était le même avant que Lotus Notes invente la réplication. Et Lotus Notes, c'est Ray Ozzie. La réplication permet de mettre très intelligemment à jour des données éditées par de multiples sources. En "répliquant", tout le monde se voit mis à jour par des informations plus récentes. Lotus Notes excelle dans ce domaine et Ray Ozzie y consacre sa vie depuis près de 20 ans, c'est Lotus, puis Groove qu'il a créé après Lotus et qui reprend le concept du bureau répliqué : cela ne vous fait pas penser à Office Live ca?? Un bureau connecté et alimenté par le Net... et qui se répliquerait par les informations que vous éditez et que les autres mettent à jour?

L'article de Ray est très important à lire. Il faut comprendre deux choses :
1/ Ray l'annonce par son blog et publie les specs de SSE au travers de Creative Commons. SSE n'est donc pas volontairement fermé. Donc une approche virale très forte est choisie.
2/ La phrase "Notes "notefiles" could be analogous to RSS "feeds"; and Notes "notes" could be analogous to RSS "items"; and Notes "items" could be analogous to XML "elements"." contient toutes les clés. Un SSE sera donc un RSS répliquable.

Qu'est ce que cela veut dire pour l'utilisateur ?

Beaucoup. Au lieu de publier un texte passif, la publication pourra être commentée, un choix ou des questions permettront d'avoir des sondages en temps réel, la publication d'un document commun et distribué, etc, etc...

Et bien sûr, en distribuant ce format et en le faisant adopté, il ne restera plus qu'à le démocratiser en permettant de créer de multiples RSS très facilement... au travers de Office Live et Windows Live par exemple :-)...

1 Comments:

Anonymous Pascal said...

Il y a 18 mois, je pensais que le RSS était seulement pratique, mais pas assez "beau" pour faire des business. C'était des (vilains) flux dans un sens...
Aujourd'hui je cherche des dossiers RSS !

12:16 AM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

web counter